credit photos Le Mouvement Asso

17 août 2018

Une seule formation pour découvrir 2 démarches complémentaires engagées pour une même cause : lutter contre l’isolement des personnes âgées


Le Réseau francophone Villes amies des aînés (RFVAA) et MONALISA ont co-créé une formation pour approfondir la question de l’isolement social des âgés. Lors de cette journée qui a eu lieu en juin dernier, 16 participants, élus, professionnels dans les collectivités territoriales et représentants associatifs ont participé à cette formation pour comprendre les 2 démarches de lutte contre l’isolement. Venus de villes aussi diverses que Grenoble, Valenciennes, Dieppe, Orléans, Lyon, Mérignac, Vierzon et Châlons en Champagne, les participants ont pris le temps d’échanger et de réfléchir à la construction d’un projet de lutte contre l’isolement sur leur territoire.

Des affinités et des complémentarités entre les deux démarches

La démarche MONALISA et celle du RFVAA ne sont ni concurrentes, ni redondantes, mais partagent les valeurs de coopération, d’implication de tous, de participation des acteurs et des citoyens, tout en les déployant selon des modalités distinctes : au sein de politiques publiques transversales en faveur de la place des aînés dans la cité pour la démarche Villes Amies des aînés, et dans le cadre de coopérations d’acteurs centrées sur la lutte contre l’isolement et la recréation du lien social dans la proximité pour MONALISA. Durant la formation, les participants ont trouvé eux-mêmes ce qui caractérise les deux démarches… et les relie : une approche inclusive, fédératrice, qui vise à développer le "pouvoir d’agir" des citoyens sans se situer dans la prescription. Reste à chaque territoire à inventer l’articulation concrète entre les deux dynamiques à l’échelle locale. Des pistes ont été esquissées et discutées durant toute la journée de travail ! Cette formation a également été l’occasion de présenter l’initiative "Viens je t’emmène", lancée par la rédaction de Notre Temps qui organise chaque année une semaine de sortie entre génération du 12 au 18 novembre.

Des retours positifs

« A l’issue de cette formation, nous avons eu de très bons retours des participants. Nous avons pu montrer comment nos deux démarches ne sont ni antinomiques, ni substituables mais bien complémentaires. » précise Angélique Giacomini, chargée de la formation et de la recherche au sein du Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés. Selon une évaluation en ligne réalisée par le RFVAA, les participants pensent que la formation leur a permis d’acquérir les connaissances nécessaires... Mais ils plébiscitent une journée de formation complémentaire !